A propos


Mon parcours artistique a commencé d’abord en tant que danseur, à l’âge de 19 ans, au sein d’une compagnie
de danse contemporaine à Lyon. J’ai pendant plusieurs années nourri une exigence basée sur la pratique mais
aussi, et surtout, une volonté de réflexion sur l’art, sa fonction dans la cité et sa place dans l’économie globale
du monde.
Je me suis, par la suite, formé techniquement à la photographie lors de stages auprès d’Henriette Ponchon de
Saint André et Francesco Acerbis, membre du collectif Signature, à l’ENSP de Arles. Ce n’est que plus tard, en
tant qu’autodidacte, que je me familiarise à la pensée théorique et philosophique de l’art et de la photographie.

En constante recherche, le travail que je mène est protéiforme est trouve sa place entre deux espaces
discursifs aux contours fluctuants : le genre documentaire – qui se voudrait objectif mais qui ne l’est jamais
et le travail dit communément « artistique » qui se pense nécessairement subjectif mais qui est travaillé et
déjà pensé par un imaginaire collectif. Cette approche du médium photographique est liée à la relation que
j’entretiens au monde, elle n’est pas binaire mais tente constamment de réinventer des façons d’être, et de
penser une posture éthique vis-à-vis du réel.


Mes travaux cherchent à explorer les notions de lieux, d’espaces géographiques et intimes, d’identité
et de mémoires collectives et personnelles dans un aller et retour permanent entre le document et
l’objet contemplatif.

En parallèle de mon travail d'auteur, je réponds à des commandes photographiques pour diverses structures,
- principalement culturelles et artistiques - telle que l'Université Grenoble Alpes, l'Em Business School de Lyon,
la Compagnie Hallet Eghayan, le Théâtre Dire d'Etoile, le CinéDuchère, ...
 

Top